citoyen


citoyen

citoyen, citoyenne [ sitwajɛ̃, sitwajɛn ] n.
XVIe « concitoyen » puis sens 2; adj. en a. fr.; de cité
1 N. m. (XVIIe) Hist. Celui qui appartient à une cité (1o), en reconnaît la juridiction, est habilité à jouir, sur son territoire, du droit de cité et est astreint aux devoirs correspondants. « On reconnaissait le citoyen à ce qu'il avait part au culte de la cité » (Fustel de Coulanges). « Dans un si pressant danger, il convenait qu'ils fussent d'abord citoyens. Ils avaient préféré demeurer artistes » (Caillois).
2Vieilli Habitant d'une ville. bourgeois. « Un citoyen du Mans, chapon de son métier » (La Fontaine).
3(1751) Mod. Être humain considéré comme personne civique. ressortissant. Spécialt Personne ayant la nationalité d'un pays qui vit en république. national. Un citoyen français et un sujet britannique. Jean-Jacques Rousseau, le citoyen de Genève. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Être déchu de ses droits de citoyen. Accomplir son devoir de citoyen : voter. Aux armes, citoyens ! refrain de « La Marseillaise ». Citoyen d'honneur d'une ville. Citoyen du monde, qui met l'intérêt de l'humanité au-dessus du nationalisme.
4(1790) Sous la Révolution, Appellatif remplaçant Monsieur, Madame, Mademoiselle. La citoyenne Tallien. Personne. Un citoyen exemplaire.
Adj. Un roi citoyen, démocrate.
5(1694) Fam. Un drôle de citoyen : un individu bizarre, déconcertant. ⇒ oiseau, type, zèbre.
6 Adj. Relatif à la citoyenneté, à l'esprit civique. L'entreprise citoyenne, qui a un rôle à jouer dans la société.
⊗ CONTR. Barbare, étranger. 2. Sujet.

citoyen, citoyenne nom (de cité) Dans l'Antiquité, personne qui jouissait du droit de cité : Un citoyen romain. Personne jouissant, dans l'État dont il relève, des droits civils et politiques, et notamment du droit de vote (par opposition aux étrangers). Familier. Individu aux allures ou au comportement plus ou moins bizarres. Pendant la Révolution française, appellation que les sans-culottes substituèrent, à partir de 1792, à celle de « monsieur », jugée aristocratique. ● citoyen, citoyenne (citations) nom (de cité) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l'obéissance il assure l'ordre ; par la résistance il assure la liberté. Propos d'un Normand, tome IV Gallimard Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Le bon sens est bourgeois et n'est pas citoyen. Fragments Julien Offray de La Mettrie Saint-Malo 1709-Berlin 1751 Qui vit en citoyen, peut écrire en philosophe — mais écrire en philosophe c'est enseigner le matérialisme ! Discours préliminaire Pierre Nicole Chartres 1625-Paris 1695 Nous nous pouvons dire en quelque sorte citoyens de nous-mêmes et de notre propre cœur. Essais de morale, Des moyens de conserver la paix avec les hommes Jean-Jacques Rousseau Genève 1712-Ermenonville, 1778 Ces deux mots patrie et citoyen doivent être effacés des langues modernes. Émile ou De l'éducation Paul Valéry Sète 1871-Paris 1945 Si l'État est fort, il nous écrase. S'il est faible nous périssons. Regards sur le monde actuel, Fluctuations sur la liberté Gallimard François Marie Arouet, dit Voltaire Paris 1694-Paris 1778 Il croyait que les lois étaient faites pour secourir les citoyens autant que pour les intimider. Zadig ou la Destinée Zadig Frans Eemil Sillanpää Hämeenkyrö 1888-Helsinki 1964 Nous savons que nous sommes une petite nation, mais nous savons aussi que la grandeur d'une nation au jugement dernier équivaudra à la grandeur moyenne de ses citoyens. Le Jour à son apogéecitoyen, citoyenne (expressions) nom (de cité) Citoyen du monde, de l'univers, celui qui met les intérêts de l'humanité au-dessus de tout. Roi-Citoyen, surnom de Louis-Philippe Ier. ● citoyen, citoyenne (synonymes) nom (de cité) Personne jouissant, dans l'État dont il relève, des droits civils...
Synonymes :
Familier. Individu aux allures ou au comportement plus ou moins bizarres.
Synonymes :
- oiseau (familier)
- type (familier)
- zèbre (familier)

citoyen, enne
n. et adj.
d1./d n. ANTIQ Membre d'une cité, habitant d'un état libre, qui avait droit de suffrage dans les assemblées publiques. Les citoyens et les esclaves.
d2./d n. Ressortissant d'un état. Devenir citoyen français par naturalisation.
|| Fam., péjor. Un drôle de citoyen: un drôle d'individu, de personnage.
|| Citoyen, citoyenne (pour monsieur, madame, mademoiselle pendant la Révolution française).
d3./d adj. Du citoyen ou de la citoyenneté.
Rendez-vous citoyen, service qui remplacera le service militaire français.

⇒CITOYEN, ENNE, subst.
Membre d'une communauté politique organisée.
A.— [L'accent est mis sur les droits attachés à la qualité de citoyen]
1. HISTOIRE
a) [Dans l'Antiq. class.] Celui, celle qui, jouissant du droit de cité, prenait part à la vie politique et religieuse de la cité (cf. cité A 1). Qualité, titre de citoyen. Anton. esclave, étranger. Les citoyens libres des cités grecques (Encyclop. pratique de l'éduc. en France, 1960, p. 240) :
1. On reconnaissait le citoyen à ce qu'il avait part au culte de la cité, et c'était de cette participation que lui venaient tous ses droits civils et politiques. Renonçait-on au culte, on renonçait aux droits.
FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 246.
Citoyen romain. Celui qui, né à Rome ou ayant acquis le droit de cité romaine, jouissait des droits attachés à sa condition. Ma fille n'est pas esclave : je suis citoyen romain (CHATEAUBRIAND, Les Martyrs, t. 3, 1810, p. 139). L'apôtre saint Paul (...) qui se prévalut du titre de citoyen romain (A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 159).
b) [Sous la Révolution fr.] Citoyen, citoyenne. Appellation qui remplaça celle de Monsieur, Madame, Mademoiselle. À la citoyenne Beauharnais (NAPOLÉON Ier, Lettres à Joséphine, 1796, p. 20). Achetez, achetez. — Citoyenne, un beau parapluie! — Citoyen, une belle canne! (A. DUMAS Père, Napoléon Bonaparte, 1831, II, 1, p. 32). Du temps qu'on se tutoyait et qu'on disait : citoyen (HUGO, Les Misérables, t. 1, 1862, p. 48).
Aux armes, citoyens! Début du refrain de « la Marseillaise », hymne national français :
2. — Voilà maintenant que j'entends la Marseillaise, dit Granoux d'une voix éteinte (...) le cri : « Aux armes, citoyens! Formez vos bataillons! » arrivait, par bouffées, avec une netteté vibrante.
ZOLA, La Fortune des Rougon, 1871, p. 251.
P. anal. — Aux armes, citoyens. Il n'y a plus de raison (LAFORGUE, Moralités légendaires, 1887, p. 265).
[Sous la Constituante de 1791]
Citoyens actifs. Ceux qui, payant une contribution, ont droit de vote. Anton. citoyens passifs (cf. aussi actif, ex. 51). Les Constituants de 1790 qui avaient divisé les Français en citoyens actifs, ceux qui votaient, et en citoyens passifs, indignes de voter par leur condition (BAINVILLE, Histoire de France, t. 2, 1924, p. 166) :
3. Évariste Gamelin, bien qu'il ne possédât pas un sou, était inscrit parmi les citoyens actifs de la section : la loi n'accordait cette prérogative qu'aux citoyens assez riches pour payer une contribution de la valeur de trois journées de travail; ...
A. FRANCE, Les Dieux ont soif, 1912, p. 7.
Le citoyen de Genève. Jean-Jacques Rousseau. On suivait de bons guides : on avait pris le citoyen de Genève pour prophète et le Contrat social pour Alcoran (PROUDHON, Qu'est-ce que la propriété? 1840, p. 150).
2. Usuel. Membre d'un État et qui de ce fait jouit des droits civils et politiques garantis par cet État. Déclaration des droits de l'homme et du citoyen; liberté des citoyens. Remplir ses devoirs de citoyen. Voter. Synon. admin. ressortissant; anton. étranger, interdit. Est-ce que tous les citoyens n'étaient pas égaux depuis la Révolution? (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1277). C'est un sentiment naturel que cette fierté du citoyen qui met son pays à part et au-dessus des autres (M. BLONDEL, L'Action, 1893, p. 265). On dit communément que chaque libre citoyen du monde a deux patries, la sienne et puis la France (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 360) :
4. VII — Les citoyens doivent aimer la Patrie, servir la République, la défendre au prix de leur vie, participer aux charges de l'État en proportion de leur fortune (...) concourir au bien-être commun en s'entraidant fraternellement les uns les autres, et à l'ordre général en observant les lois morales et les lois écrites qui régissent la société, la famille et l'individu.
Doc. d'Hist. contemp., 1785-1850, p. 191.
En partic.
a) Membre d'un État démocratique. Anton. sujet :
5. ... citoyens des Flandres, nous ne voulons pas être les sujets du roi d'Espagne...
SARDOU, Patrie! 1869, I, tabl. I, 2, p. 12.
Un simple citoyen. Celui (celle) qui n'est pas investi d'une responsabilité officielle. Anton. dirigeant, gouvernant (cf. A. VIVIEN, Ét. admin., t. 1, 1859, p. 185).
b) [Pour désigner la nationalité] Citoyen (de) ... Citoyen de l'État de New York (CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 2, 1801, p. 153). M. Necker, citoyen de la République de Genève (Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution, t. 1, 1817, p. 49). Louis-Georges Muller, futur citoyen américain, se substituait déjà au Français Georges Fresnelay (P. BOURGET, Nos actes nous suivent, 1926, p. 24). Deux Péruviens, un Chilien et un citoyen de Panama (AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 100).
c) Habitant d'une ville, d'une cité. Simple citoyenne de Combray (PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 62) :
6. Les citoyens de Tours virent avec effroi du haut de leurs murailles les nuages de fumée qui, s'élevant de tous côtés autour d'eux, annonçaient l'incendie des campagnes voisines.
THIERRY, Récits des temps mérovingiens, t. 2, 1840, p. 20.
Citoyen d'honneur d'une ville. Titre honorifique. Steinlein fut sacré citoyen de Montmartre (FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 37). Je reçois le diplôme de citoyen d'honneur de New-York (DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 215).
3. P. ext. Membre d'une communauté politiquement envisagée.
Citoyen de l'Europe. Il [Jaurès] est citoyen de l'Europe. Il en prend les intérêts, les soucis (BARRÈS, Mes cahiers, t. 10, 1913, p. 71).
Citoyen du monde, de l'univers. Celui qui a pour patrie l'humanité entière. Ils [les Stoïciens] se proclamaient citoyens du monde, et ils ajoutaient que tous les hommes sont frères, étant issus du même Dieu (BERGSON, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932, p. 59) :
7. Il est presque banal, aujourd'hui, de rencontrer l'homme qui, sans pose, tout naturellement, vit avec la conscience explicite d'être un atome ou un citoyen de l'univers.
TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin, 1955, p. 23.
B.— [L'accent est mis sur les devoirs] Celui, celle qui respecte les libertés démocratiques. Un bon, honnête, honorable citoyen; agir en citoyen. Synon. démocrate, républicain. Georges Washington La Fayette (vrai citoyen des États-Unis d'Amérique, parfaitement pur de toute idée nobiliaire) (STENDHAL, Souvenirs d'égotisme, 1832, p. 51). Bon époux, bon citoyen, travailleur consciencieux, enfin honnête homme (BERGSON, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932 p. 13).
Un grand citoyen. Celui qui a rendu de hauts services à l'État. Synon. patriote :
8. Un grand citoyen, Carnot, celui qui organisa la victoire, qui devina Hoche et Bonaparte, qui sauva la France malgré la Terreur, fut le véritable fondateur de l'École polytechnique.
MICHELET, Le Peuple, 1846, p. 337.
Un vrai citoyen, une âme de citoyen. Celui qui, au service de l'État, poursuit le bien de tous avant le sien propre. Il [le clerc] entend s'être fait une âme de citoyen et l'exercer avec vigueur (BENDA, La Trahison des clercs, 1927, p. 58) :
9. Montesquieu, par droiture de cœur et par direction d'intelligence, était naturellement citoyen, de cette race des Vauban, des Catinat, des Turenne, des L'Hôpital, de ceux qui veulent sincèrement le bien et l'honneur de la patrie et du genre humain.
SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 7, 1851-1862, p. 59.
C.— P. anal.
1. [Dans le domaine spirituel] Membre de l'Église militante ou triomphante. Citoyens de cette Église terrestre (CLAUDEL, Feuilles de Saints, 1925). Citoyens du ciel. De la patrie céleste (cf. CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 1 1803, p. 491).
2. [Dans d'autres domaines, le plus souvent p. plaisant.]
a) [En parlant de pers.] Nous autres citoyens de la république des hôtels (FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939 p. 243) :
10. Mon cœur s'ouvre avec joie à l'espoir glorieux
De chanter à la fois les belles et les dieux.
citoyen du Pinde, et citoyen de Gnide, ...
Mes chants vont à Vénus consacrer un trophée.
CHÉNIER, Élégies, prol., 1794, p. 3.
11. Je saluai mon voisin d'en bas, dont les neuf fils et filles me saluèrent désormais du plus loin qu'ils m'aperçurent. Toute attention m'était par eux rendue neuf fois. Je devins citoyen de ma rue; ...
GIRAUDOUX, Simon le Pathétique, 1926, p. 90.
b) [En parlant d'animaux] La citoyenne de l'étang (la sangsue) (FLORIAN, Fables, La Vipère et la sang-sue, 1792, p. 140). Ces superbes héros barbares, les scarabées, furent effacés par les modestes citoyens, fourmis et abeilles (MICHELET, L'Insecte, 1857, p. 133).
c) [En parlant de choses] :
12. À Amédée Pommier. (...) à aucun temps je n'ai cru qu'on pût tout dire crûment en poésie (...) Ce système, suivant moi, est le contraire de tout art qui ne vit que par le choix : ici, tout est sur le même plan et toute pensée, toute expression est autant citoyenne qu'une autre.
SAINTE-BEUVE, Correspondance générale, t. 5, 1818-69, p. 39.
3. Fam. et péj. Individu suspect. Un drôle de citoyen, un citoyen quelconque. Synon. type. Il a suffi de deux coups tirés pour faire détaler ces citoyens (POURRAT, À la belle bergère, 1925, p. 55). Ce n'est pas un bar pour rire (...) on n'y boit que du tord-intestins et les citoyens qui se montrent là sont des vachement durs (QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 42).
D.— Vieilli. [Emploi adj. ou en appos. nom.]
1. Qui concerne les citoyens :
13. ... je m'arrêtai contre une balustrade, c'était tout justement au-dessous d'un tableau citoyen. Je ne sais ce qu'il représentait de patriotique; mais une foule considérable qui s'y était amassée semblait le dévorer des regards.
MUSSET, Le Temps, 1831, p. 111.
Soldat citoyen. Soldat qui faisait partie de la garde civique (cf. Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 300).
Rem. S'écrit aussi soldat-citoyen. On n'avait jamais vu de ces soldats-citoyens, soldats qui ont oublié leur victoire quelque part, ils ne savent pas où (BERNANOS, La Grande peur des Bien-Pensants, introd., 1931, p. 26).
Milice citoyenne. Les femmes [après juillet 1830] habillaient leurs enfants en voltigeurs de la milice citoyenne (F. VIDOCQ, Les Vrais mystères de Paris, t. 2, 1844, p. 290). Garde citoyenne (REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 431).
2. Qui se veut proche des citoyens. Le roi citoyen. Louis-Philippe, surnommé ainsi pour son esprit démocratique qui le faisait se considérer comme le premier des citoyens :
14. Un grand fiacre largement numéroté entra au pas dans la grande cour et tout ce qui était aux fenêtres en vit descendre un aide de camp banal et M. de La Fayette. Il affectait cette allure démocratique et ne jugeait pas ses voitures, ses chevaux et ses gens assez républicains d'aspect pour entrer chez un roi-citoyen.
VIGNY, Mémoires inédits, 1863, p. 96.
Monarchie citoyenne (VIGNY, Le Journal d'un poète, 1832, p. 953). La cour citoyenne du roi Louis-Philippe (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1868, p. 458).
3. Qui a les qualités d'un bon citoyen. Vous avez une âme vraiment citoyenne (BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 54).
Prononc. et Hist. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1154-73 citeain « habitant d'une ville » (B. DE STE MAURE, Troie, éd. L. Constans, 18885); citeiain (ibid. 5379); 2e moitié XIIIe s. citoien (ibid. 18885 [var. du ms]); 2. terme d'antiq. a) ca 1160 « homme qui jouit du droit de cité dans une ville » (Enéas, 11 ds T.-L.); 1638 citoyen romain (PATRU, Traduction du discours pour Archias ds LITTRÉ); b) 1641 bon citoyen « homme soumis aux lois » (CORNEILLE, Horace, acte I, 3, vers 266); 3. 1751 « membre d'un État considéré du point de vue de ses droits politiques » (ARGENSON, Journ., VII, p. 41 ds BRUNOT t. 6, p. 144, note 2); cf. 1755 (MORELLY, Cod. Nat., p. 15, ibid. : l'utilité des services de chaque citoyen); 4. 1792, 24 mai « titre substitué à « Monsieur », « Madame » sous la Révolution » (PÉTION, Lettre aux habitants de Paris ds BRUNOT t. 9, p. 683); 5. 1694 fam. « personne, individu » (BOIL., Sat., X, 14); 1835 ces citoyens-là (VIGNY, Servitude et grandeur militaires, p. 50). B. Adj. 1174-78 dreit citeien « droit civil » (E. DE FOUGÈRES, Manières, 516 ds T.-L.); ca 1175 la genz citaaine (B. DE STE MAURE, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 21996). Dér. de cité; suff. -ain confondu ultérieurement avec la forme collatérale -ien. Fréq. abs. littér. :4 024. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 8 456, b) 7 057; XXe s. : a) 5 824, b) 2 612. Bbg. GOHIN 1903, p. 232. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 154-156. — MONFRIN (J.). Bibl. Éc. Chartes. 1963, t. 121, p. 264.

citoyen, enne [sitwajɛ̃, ɛn] n.
ÉTYM. XVIe, « concitoyen »; citeien, XIIe; de cité.
1 N. m. (XVIIe). Hist. Dans l'antiquité, Celui qui appartient à une cité (1.), en reconnaît la juridiction, est habilité à jouir, sur son territoire, du droit de cité et est astreint aux devoirs correspondants (→ Attribut, cit. 4; bâtard, cit. 2). || Les prérogatives attachées au titre de citoyen romain.
1 On reconnaissait le citoyen à ce qu'il avait part au culte de la cité, et c'était de cette participation que lui venaient tous ses droits civils et politiques (…) La participation au culte entraînait avec elle la possession des droits. Comme le citoyen pouvait assister au sacrifice qui précédait l'assemblée, il y pouvait aussi voter. Comme il pouvait faire les sacrifices au nom de la cité, il pouvait être prytane et archonte. Ayant la religion de la cité, il pouvait en invoquer la loi et accomplir tous les rites de la procédure.
Fustel de Coulanges, la Cité antique, XII, p. 226 et 230.
2 N. m. et f. (1751). Mod. Personne considérée comme personne civique ( Ressortissant); se dit particulièrement des nationaux d'un pays qui vit en république, et (suivi d'un nom de ville), de toute personne qui remplit les conditions requises pour avoir le droit de cité (aujourd'hui purement honorifique) dans cette ville (→ Abus, cit. 3; agent, cit. 8; anachorète, cit. 1; antérieur, cit. 2; arbitraire, cit. 9; attentat, cit. 9; attroupement, cit. 2; brutalité, cit. 5; capacité, cit. 8). || Un citoyen français, une citoyenne française et un sujet britannique. || Jean-Jacques Rousseau, le citoyen de Genève. || La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. || Accomplir son devoir de citoyen. Voter. || Aux armes, citoyens !, refrain de la Marseillaise. || Admettre un étranger au nombre des citoyens. Naturaliser. || Citoyen d'honneur d'une ville. || Simple citoyen, qui ne remplit aucune charge honorifique.
Personne qui respecte les libertés démocratiques. || Agir en citoyen. Démocrate, républicain. || Un bon, honorable citoyen. || Un vrai citoyen, une âme de citoyen : une personne qui met le bien de l'État au premier rang de ses préoccupations. Patriote. || Un grand citoyen, qui a rendu d'éminents services à son pays.(XVIIe; repris XXe). || Citoyen du monde, de l'univers, qui met l'intérêt de l'humanité au-dessus du nationalisme.
2 Celui-là se pouvait dire citoyen du monde avec autant de droit que cet autre des Athéniens qui s'en vantait.
Voiture, Lettres, 126, in Littré.
3 Ces mots de sujet et de souverain sont des corrélations identiques dont l'idée se réunit sous le seul mot de citoyen.
Rousseau, Du contrat social, III, 13.
3 (1790). Hist. (Révolution franç.). || Citoyen, Citoyenne, appellation qui remplaça Monsieur, Madame, Mademoiselle. || La citoyenne Tallien.Personne. || La jeune citoyenne. || Ce citoyen se distingue par son ardent patriotisme.
(Dans certains pays socialistes). || Camarades ! citoyens !
Adj. || Un roi citoyen, démocrate. || Louis-Philippe, le roi citoyen. || Soldat citoyen, qui faisait partie de la garde civique.
4 Je me rendis (à son retour d'émigration) chez Ginguené (…) On lisait encore sur la loge de son concierge : « Ici on s'honore du titre de citoyen, et on se tutoie. Ferme la porte, s'il vous plaît. »
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, II, I.
4 Vieilli. Habitant d'une ville. || Être pour quelques semaines citoyen de…Fig. et par plais. (poét.). || Citoyen de l'enfer, de l'Olympe, des bois…(En parlant d'animaux). || Les citoyennes des étangs : les grenouilles.
5 Un citoyen du Mans, chapon de son métier (…)
La Fontaine, les Fables, VIII, 21.
5 (1694). Fam. || Un drôle de citoyen : un individu bizarre, déconcertant. || Qu'est-ce que c'est que ce citoyen-là ? Individu, oiseau (fam.), type, zèbre (fam.). || Pauvre comme le citoyen Job (→ Aristocrate, cit. 1).
6 Quelle joie, en effet (…)
De voir autour de soi croître dans sa maison,
Sous les paisibles lois d'une agréable mère,
De petits citoyens dont on croit être père !
Boileau, Satires, X.
7 Drôle de citoyen, Tesson. Il a passé quinze années en Indochine, il ne s'est installé ici qu'en 55. Alors, là-bas, vous savez… Tous ces types-là ils ont pris des habitudes.
François Nourissier, le Maître de maison, p. 219.
6 Adj. (Répandu en France après l'élection d'une majorité socialiste). Conforme à l'esprit civique. || Une attitude citoyenne, un réflexe républicain et citoyen.
CONTR. Barbare, étranger. — Sujet.
DÉR. Citoyenneté.
COMP. Concitoyen.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • citoyen — citoyen, enne (ci to iin, iè n ; plusieurs disent ci toi iin, iè n ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui jouit du droit de cité dans un État. Exercer les droits de citoyen. •   Le titre glorieux de citoyen romain, CORN. Nicom. I, 2. •   J espère de …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • citoyen — Citoyen, ou Citoyenne, Ciuis. Citoyen Romain, Ciuis Romanus. Ceste fille est elle citoyenne, Ciuisne est haec puella. Qui n est point naturel citoyen, Insitus vrbi ciuis. Le meilleur de tous les citoyens, Vnus ex omnibus ciuibus probus. Faire… …   Thresor de la langue françoyse

  • citoyen — Citoyen, [citoy]enne. s. Bourgeois, habitant d une cité. Bon citoyen. riche citoyen. sage citoyen. il a fait le devoir d un bon citoyen. citoyen Romain. On appelloit autrefois, Citoyens Romains, non seulement ceux qui estoient nez à Rome, mais… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Citoyen — (fr., spr. Siloajäng), Bürger, Staatsbürger im Gegensatz zum Stadtbürger (Burgeois), zur Zeit der Revolution in Frankreich die einzige erlaubte Titulatur eines Franzosen; Frauen hießen Citoyenne; s. Bürger 3) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Citoyen — (franz., spr. ßitŭajäng), Bürger (citoyenne, Bürgerin), in Frankreich ursprünglich der stimm und wahlfähige Bürger der Cité, der Stadtbürger, dann jeder Staatsbürger; während der Revolution 1792 durch besondere Dekrete für die Umgangssprache… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Citoyen — (frz., spr. ßitŏăjäng), Bürger, Staatsbürger; Citoyenne (spr. jénn ), Bürgerin …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Citoyen —          ALAIN (Émile Auguste Chartier, dit)     Bio express : Philosophe et essayiste français (1868 1951)     «Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l obéissance il assure l ordre ; par la résistance il assure la… …   Dictionnaire des citations politiques

  • CITOYEN — ENNE. s. Habitant d une ville, d une cité. Riche citoyen. Sage citoyen. Un simple citoyen. Les diverses classes de citoyens. Attenter à la liberté des citoyens. Le domicile des citoyens doit être inviolable.   Bon citoyen, Celui qui est zélé pour …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Citoyen — Citoyenneté La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d être reconnu comme membre d une cité (aujourd hui d un État) nourrissant un projet commun et qu ils souhaitent y prendre une part active. La… …   Wikipédia en Français

  • citoyen — I. CITOYEN, ENNE. subst. Nom commun à tous les François et autres individus des nations libres, qui jouissent des droits de Citoyen. C est, relativement aux femmes, une simple qualification. II. CITOYEN, ENNE. sub. Habitant d une Ville, d une… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.